Comment calculer votre TJM de freelance ?

TJM de freelance

Le taux journalier moyen ou TJM est le tarif journalier auquel la personne qui travaille en freelance vend des services aux clients. L’un des plus grands défis auxquels sont confrontés les indépendants est la fixation des prix. Plusieurs questions doivent être considérées : en tant que freelance, à quel revenu vous devrez prétendre ? Quels critères doit-on considérer lors du calcul du salaire horaire ? Une fois confirmé : pourrait-on modifier ce tarif en fonction de la mission qui vous est confiée ? Découvrez toutes les recommandations pour des calculs de TJM efficaces.

Le TJM, c’est quoi ?

Le tarif journalier moyen ou TJM correspond au tarif communiqué quotidiennement par les consultants indépendants, un salarié rapporté à une journée. Il est toujours exprimé en montant net hors taxes. Le taux journalier moyen ou TJMcorrespond à un indice à partir duquel le salaire net peut être calculé. Vous pouvez également configurer une compensation et calculer le tjm freelance pour facturer les clients, puis négocier.

En tant que freelance indépendant, vous disposez de 2 modes de facturation différents pour vos services : calculez le taux horaire en fonction du nombre d’heures nécessaires pour accomplir la tâche. Le tarif journalier moyen est utilisé pour définir votre prix journalier. C’est pour calculer votre travail en jours : une indication plus aléatoire, car une journée de travail peut durer 7 heures ou plus. Alors pourquoi choisir l’une de ces deux méthodes ?

Cela dépend tout d’abord du type et du contexte de la tâche proposée. Par exemple, si un client vous confie une tâche 2 jours par semaine et que vous devez travailler dans son bureau, une indemnité journalière peut être plus appropriée.

Comment calculer le taux journalier moyen ou TJM ?

Qui dit freelance dit multitâche. Cependant, lorsque vous travaillez pour votre propre compte, vous ne serez plus limité par les employés, c’est ne plus avoir de relation salariale avec votre superviseur, et d’autres encore. Pourtant, le statut de salarié bénéficie toujours davantage dont les freelances ne bénéficient plus. Vous devez donc gérer la prospection, la comptabilité, la relation client ainsi que toutes les tâches liées à vos activités. Par conséquent, ces tâches devraient également être incluses dans le calcul du TJM ou taux journalier moyen.

Les indépendants en freelance n’ont pas de congés payés. Néanmoins, il est important de se reposer pour rester énergique. Consacrez au moins 5 semaines par an à participer à des activités culturelles et sportives. Surtout, n’oubliez pas d’inclure vos jours de repos dans le calcul de votre tarif journalier moyen. De plus, les freelances paient eux-mêmes ses charges. La conversion de son revenu total en revenu net varie en fonction du statut choisi. Une formule la plus simple pour évaluer tjm freelance, c’est : de commencer avec le salaire mensuel net requis. Les dépenses augmentent de 45 %, les frais de fonctionnement augmentent de 15 %. Ce montant est multiplié par 12 pour obtenir une compensation annuelle. Après diviser le par le nombre de jours facturables qui est en moyenne de 132 jours par an. De cette façon, vous pouvez obtenir votre TJM hors-taxes.

Comment négocier votre TJM ?

Quand on est indépendant, le côté business ne naît pas soudainement. Cela se travaille avec l’autodiscipline, les objectifs et les délais dynamiques peuvent bien négocier votre tjm freelance. Vous devez réfléchir à l’avance à la manière de répondre aux besoins des clients, déterminer l’unicité de votre façon de faire les choses et valoriser les choses que vous apportez qui sont différentes de celles de vos concurrents. Une fois ces profils déterminés, il faut décrire chaque profil : leurs problèmes, leurs souhaits, les bénéfices réels ou attendus des produits ou services vendus. Prenez le temps de toujours communiquer avec vos clients. Après l’avoir contacté, réagissez rapidement et restez en contact avec lui durant le début de la mission jusqu’à ce que votre mission soit terminée. Cela renforcera la confiance et le calme et vous permettra d’entrer beaucoup facilement dans la phase de négociation.

Qu’est-ce que la prescription de créances ?
Gestion de boulangerie : choisir une caisse enregistreuse de qualité